Livres d’histoire de l’Afrique de l’Ouest


Livres Culture | Livres Histoire | Livres Enfants

Voir aussi les livres d’histoire en anglais.


« Il y a une façon de penser répandue qui a longtemps considéré l’Afrique comme au-dehors de l’histoire et du progrès […], mais l’Afrique n’a jamais manqué de civilisations, et n’a jamais été isolée des événements mondiaux. »

―  Howard W. French

Des livres remarquables sur l’histoire ouest-africaine jettent une lumière vive et scintillante sur cela en portant au jour, comme avec les gants d’un archéologue, les artéfacts historiques, technologiques et ethnologiques, et en tamisant, brossant et examinant attentivement les anciens écrits et les précieuses traditions orales de l’Afrique de l’Ouest, transmises à travers les générations.

Nous avons organisé les meilleurs de nos livres sur l’histoire de l’Afrique de l’Ouest, non par ordre de préférence ou de facilité d’accès, mais de façon alphabétique, comme tout bon archiviste historique ! Et, comme des archéologues, nous sommes toujours en train de creuser : s’il y a d’autres ‘trouvailles’ que nous devrions examiner, faites-nous en part dans les commentaires ci-dessous.


(Note : Si vous souhaitez inclure dans votre propre bibliothèque un des livres d’histoire d’Afrique de l’Ouest suivants, un achat par nos liens affiliés permettra de soutenir ce site.)


La grande geste du Mali, des origines à la fondation de l’empire de Youssouf Tata Cissé et Wâ Kamissoko

Couverture du livre d'histoire ouest-africaine ' La grande geste du Mali, des origines à la fondation de l'empire' de Youssouf Tata Cissé et Wâ Kamissoko.

Lorsque les chemins d’un grand maître de la parole mandingue, Wa Kamissoko, et d’un chercheur, Youssouf Tata Cissé, se croisent, une forte et longue amitié naît, ainsi que des transcriptions qui immortalisent à jamais la narration orale du traditionnaliste extraordinaire : sa passion du pays mandingue, sa connaissance remarquable de son histoire, de sa culture, de ses institutions et de ses héros.

[ Amazon | FNAC ]


Histoire Générale de l’Afrique de l’UNESCO

Couverture du premier tome de l'Histoire Générale de l'Afrique de l'UNESCO

Ces 8 — bientôt 11 — tomes qui forment la première encyclopédie de son genre ont été conçus au fil de plusieurs décennies avec des contributions d’experts dans tous les domaines de l’histoire africaine. Ils offrent une vision détaillée non seulement des grands événements historiques et politiques, mais aussi des dynamiques sociales comme les mouvements de populations, l’organisation sociale, et l’impact des religions, de l’esclavage et de la colonisation. Bien que plus lourd à lire que d’autres encyclopédies sur le sujet, ce chef d’œuvre est néanmoins enrichissant à consulter et fourni gratuitement en 13 langues par l’UNESCO.

[ PDFs gratuits sur le site de l’UNESCO | Amazon | FNAC ]


Les manuscrits de Tombouctou de Jean-Michel Djian

Les grandes familles de Tombouctou se sont efforcées de préserver, tant bien que mal, les anciens textes écrits par les intellectuels, enseignants et étudiants de cette ville florissante. Il est estimé que seulement 1% des textes de Tombouctou sont actuellement traduits, et 10% catalogués. Djian s’interroge sur leur oubli, sur leurs secrets, sur ce que leurs contenus — reçus de vente, précis de grammaire ou de mathématiques, actes de justice — peuvent nous apprendre de l’histoire et de la culture ouest-africaine.

[ Amazon | FNAC ]


Aux origines de la metallurgie du fer, une ancienneté méconnue : Afrique de l’Ouest et Afrique centrale de Hamady Bocoum

Couverture du livre d'histoire 'Aux origines de la metallurgie du fer, une ancienneté méconnue : Afrique de l'Ouest et Afrique centrale' de Hamady Bocoum.

Des historiens, des archéologues, des ethnologues, des ingénieurs et autres chercheurs se rassemblement pour retracer l’évolution de la métallurgie du fer et de l’acier en Afrique, particulièrement en Afrique de l’Ouest, pour prouver que l’Afrique subsaharienne n’a pas dans les faits reçu la connaissance de la métallurgie d’autres cultures comme on le supposait souvent auparavant, mais qu’elle a inventé et perfectionné ses propres techniques indépendamment, depuis au moins le troisième millénaire avant J.-C. Ils examinent aussi l’impact de cette découverte sur les sociétés africaines, sur leurs économies et leurs cultures.

Ce livre, écrit pour un public universitaire, creuse profondément dans les données collectées pour présenter ses arguments, ce qui n’est pas toujours facile à suivre pour le simple lecteur, mais ses efforts seront bien récompensés.

[ Amazon ]


Recueil des sources arabes concernant l’Afrique occidentale du VIIIe au XVIe siècle : Bilad al-sudan de Joseph-M. Cuoq

En triant huit siècles d’écrits arabes sur l’Afrique occidentale, Cuoq a créé une ressource inestimable : dans ces 515 pages soigneusement traduites se trouvent les sources majeures de l’historiographie ouest-africaine portant sur la période qui va du VIIIe siècle au XVIe siècle. Beaucoup de cette histoire peut être découverte à travers la perspective extérieure des écrivains arabes : que ce soit ceux observant le flux d’esclaves, ou plus tard, d’intellectuels noirs arrivant chez eux depuis l’Afrique de l’Ouest, ou ceux qui ont voyagé eux-mêmes aux légendaires terres d’or de l’autre côté du Sahara pour décrire leurs découvertes.

Ce corpus exhaustif, extrait des œuvres de soixante-douze auteurs, est accompagné d’abondantes annotations, ainsi que d’un index des noms de personnes, de lieux et de tribus pour en faciliter la lecture. Une connaissance élémentaire de l’histoire ouest-africaine est conseillée pour apprécier pleinement cet ouvrage.

[ Amazon | FNAC ]


Les routes de l’Islam: Anthropologie politique de l’islamisation de l’Afrique de l’Ouest en général et du pays Hawsa en particulier du VIIIè au XIXè siècle d’Olivier Meunier

L’islam pénètre le Sud du Sahara, et plus exactement le Niger, vers la fin du XIe siècle, disséminé principalement par les tribus Touaregs, islamisées elles-mêmes un siècle auparavant. L’islamisation des Haoussas s’est effectuée par vagues, par mouvements réformistes, sur une étendue de plus de dix siècles. Ceci a transformé leur identité en introduisant de nouveaux styles de vie, de nouvelles dynamiques sociales et politico-religieuses. Une approche à la fois historique et anthropologique, Les routes de l’Islam suit la mise en place les véritables routes d’échanges et de commerce qui ont à jamais métamorphosé l’Afrique de l’Ouest.

[ Amazon | FNAC ]


Le Soudan Occidental au temps des grands empires XI-XVIè siècle de Djibril Tamsir Niane

De l’art de la guerre à l’art tout court, de la vie intellectuelle aux parures et styles vestimentaires, Djibril Tamsir Niane, historien et chercheur, reconstruit, avec des éléments fondamentaux – des sources primaires, des critiques historiques – la quotidienneté des citoyens de Tombouctou, de Djenné et de Gao aux temps anciens. Après des années de recherche multidisciplinaire, un portrait vibrant de l’Afrique médiévale émerge…

[ Amazon | FNAC ]


Soundjata ou l’épopée mandingue de Djibril Tamsir Niane

La saga orale semi-historique, semi-légendaire de Soundjata Keïta a été racontée et chantée pendant des siècles par maintes générations de griots. L’interprétation du djeli Mamadou Kouyaté de l’histoire de Soundjata — depuis sa naissance comme infirme jusqu’à son exil et son unification finale des associations de chasseurs de douze royaumes pour créer l’empire du Mali vers 1230 — se trouve enfin sur papier grâce à la traduction française de D. T. Niane.

Complété de notes et de cartes pour mettre l’histoire en contexte, l’épopée de Soundjata est incontournable pour ceux qui s’intéressent à l’histoire ou à la littérature ouest-africaine.

[ Amazon | FNAC ]


Tarikh el-Fettach ou Chronique du chercheur : documents arabes relatifs à l’histoire du Soudan de Mahmoud Kati, traduit par O. Houdas et M. Delafosse

Le Tarikh el-fettach est l’une des sources les plus importantes pour l’histoire médiévale de l’Afrique de l’Ouest. Écrit en arabe il y a 500 ans par un historien ouest-africain de Tombouctou, al hadj Mahmoud Kati, la chronique fournit un des rares témoignages de la chute de l’Empire songhaï et de la dynastie des Askia qui le gouvernait. Cette traduction par O. Houdas et M. Delafosse est accompagnée de notes qui mettent l’écrit en contexte pour le grand public.

[ Lire en ligne sur Gallicia BNF | Amazon | FNAC ]


Tarikh es-Soudan par Abderrahman ben Abdallah ben ‘Imran ben ‘Amir es-Sa’di, traduit de l’arabe par O. Houdas

Le Tarikh al Soudan, écrit au XVIIe siècle par l’intellectuel Abderrahman al-Sa’di de Tombouctou est un texte tout aussi important que le Tarikh al-fettach ci-dessus. Il décrit les villes fleurissantes de Tombouctou et de Djenne sous l’Empire songhaï, ainsi que ce dernier pendant et après sa conquête par l’armée marocaine. Cette traduction française de l’arabe par Houdas est accompagnée de notes ainsi que d’un index.

[ Lire en ligne sur Archive.org | Amazon ]


Les Touaregs Kel Adagh. Dépendances et révoltes : du Soudan français au Mali contemporain de Pierre Boilley

Les notions d’identité et les questions d’assimilation et de résistance sont mises en lumière par la situation très particulière des Kel Adagh. Férocement indépendants et autosuffisants, les Kel Adagh luttent contre le joug du colonialisme et ensuite de l’État-nation. Les archives coloniales, les sources et traditions orales, la presse européenne et africaine éclairent toutes une histoire tumultueuse, depuis le temps du Soudan français jusqu’au Mali contemporain.

[ Amazon | FNAC ]


Image du haut : Partie d’une carte de l’Afrique de 1631, par Hendrik Hondius. Voir la carte entière sur Wikimedia.


avatar
5000
  S’abonner  
Notifier de